Quelle(s) différence(s) entre une application et un programme (ou logiciel) sous Windows ?


Il est juste de se poser cette question, car on sait plus trop ce qu'il faut comprendre, dans ce contexte (Windows).

 

D'où ça vient, le terme application ?

 

Le mot "application" a fait son apparition sous Windows 8, en ce qui concerne les PC.

 

Dans le monde des smartphones, il désigne de fait tout "programme" - il faut comprendre ici un ensemble d'instructions en code informatique permettant de réaliser une tâche donnée (exemple : recevoir ses mails) -.

 

Un smartphone - du moins à ses débuts - n'était pas une machine puissante. De plus, l'interface avec l'utilisateur est particulière, puisque clavier/souris inexistants, écran limité, zones tactiles imposant des contraintes, mémoire limitée.

Dès lors, une sorte de norme s'est imposée :

- utiliser toujours la même présentation quasi-standard,

- répondre à un besoin simple ( pas de menus avec plusieurs dizaines d'options),

- utiliser les ressources du système (Android ou autre) pour l'interface,

- installation très simple, la même pour toutes les applications...

De plus l'idée de l'application est aussi que de nombreux programmeurs de par le monde, puissent offrir leurs idées, donnant ainsi aux smartphones, puis aux tablettes ensuite, une bibliothèque où chacun peut trouver son bonheur.

 

Cette notion d'application est donc devenue un concept intéressant, notamment dans l'aspect "facilité d'apprentissage" pour l'utilisateur, grâce à une interface qui reste toujours la même, et aussi, pour l'avenir, avec cette notion de bibliothèque mondiale... Le "Play Store" de Google a fait des émules... Il y a aussi, pour les sociétés comme Microsoft, une nouvelle facilité pour ce qui est des mises à jour, et aussi, bien sûr pour les utilisateurs. On voit apparaître aussi, ce qui semble significatif, des applications "système" qui rendent, il est vrai, l'accès plus facile aux utilisateurs lambda ou néophytes au très complexe panneau de configuration.

 

Et le programme, alors ?

 

Un programme reste (et restera) un ensemble de fonctionnalités beaucoup plus conséquent, qui apporte (et impose de fait) SON interface. Un éditeur de logiciels (programmes) a son propre style, qui fait aussi partie de son image de marque. Par exemple, tous les logiciels de la marque CIEL (Société SAGE) ont tous la même interface utilisateur. Ceci n'est pas qu'une affaire de style ou de marketing : pour les utilisateurs (professionnels dans ce cas là), l'investissement en formation est beaucoup mieux rentabilisé, car dès qu'on devient familier avec l'interface (assez complexe dans cet exemple, car très complète), apprendre un nouveau logiciel ne demande que la compréhension des fonctionnalités spécifiques.

 

Conclusion

 

Ces deux mondes vont cohabiter, du moins pour le moment.

Des éditeurs ont envisagé de donner à leurs logiciels les deux comportements (programme lorsqu'on les lance depuis le bureau, application lorsqu'on les lance depuis l'écran d'accueil ou smartphone/tablette), comme par exemple Internet Explorer.

Devant l'échec de Windows 8, cette tendance s'est arrêtée rapidement.

 

Il y aura donc d'un côté les applications, appelées à devenir très nombreuses, limitées quant à leurs possibilités mais faciles à comprendre et à utiliser, bientôt sur tout type de matériel (notion d'application universelle avec Windows 10).

 

Il y aura d'un autre côté les programmes, qui garderont leurs spécificités mais aussi leur puissance et qui sauront s'adapter au monde tactile.

 

Chacun devra y trouver son compte.

 

Dernière mise à jour :
2015-04-15 16:52
Auteur :
Jean-Luc NAVARRO
Révision:
1.1
Moyenne des notes : 3.75 (4 Votes)

Vous pouvez commenter cet article

Chuck Norris has counted to infinity. Twice.